Outside - 2016

Other

Other

2015, Oil on Linen , 100cm x 80cm

Weightless

Weightless

2015, Oil on Linen, 92cm x 73cm

far from here

far from here

2015, Oil on Linen, 61cm x 50cm

Mother Mer

Mother Mer

2015, Oil on Linen, 160cm x 130cm

Seascape

Seascape

2013, Oil on Linen, 92cm x 73cm

iceberg

iceberg

2015, Oil on Linen, 100cm x 80cm

This Time

This Time

2015, Oil on Canvas, 48 individual paintings, each 35cm x 27cm

Chacun a sa Place

Chacun a sa Place

2015, Oil on Linen, 160cm x 130cm

Light

Light

2013, Oil on Canvas, 73cm x 60cm

Every Morning

Every Morning

2015, Oil on Linen, 160cm x 130cm

 

The exhibition Outside was held in January 2016 at Sheffer Gallery in Sydney, Australia.

 

 

Outside showed a body of work made up of 12 oil paintings two short film featuring sky and sea-scapes. Through this work it is my aim to open up a conversation with the viewer, engaging them in the same questions that I ask myself; what is it that makes up who I am, what defines me; is it my physical body, memories, thoughts, my potential? Do I even really exist? Where does the boundary lie between myself and the surrounding space?

The process I use in my practice is as important as the theoretical reflection behind my work. I paint in oils, gradually building up thin and translucent layers, each layer leaving traces of the layer beneath. With this slow build-up of layers I can trace back the image’s history giving it depth and subtly exposing its own time line. Sometimes with many layers and sometimes with only a few, but always revealing the painting’s past, leaving space for the image to flow and change. Using photographs only as an occasional reference I paint mostly from memory. Visual accuracy is not the aim, but rather a reference to thought, memory and possibilities.

 

While my practice is largely focused on painting I also like to work with film. I find that film can offer a different perspective to the subject whilst maintaining a dialogue with more traditional painting.

I employ several different methods when making short films.

‘This time’ is made from a series of 48 paintings which are photographed and then run through a program which generates additional in-between photographs. The original and additional photographs (about 500 in total) are then played together in a loop to create movement in the originally static paintings.

The original painted images take on a life of their own through the generation of these additional painted images by the program. This life evolves further still when the images start moving and the viewer is left watching a flow of images that do not exist except by their own creating.

‘An interview’ is made of clouds filmed in various locations with an audio track of people answering the same questions I ask myself: Where does the boundary lie between myself and the surrounding space? and What are the elements that make up who I am?  Combining the film of the clouds moving across the sky with the audio track of the interviewees, a direct conversation can be opened up with the viewer and a deeper understanding of the painted images is presented.

 

All of my work, irrespective of process, refers to the subject of water in its different states, and, to a lesser extent, light and its effects.  My sky, ice and sea-scapes are free from figures, structures, landmarks, and horizon, leave an openness for the infinite possibilities that make up our existence. I attempt to extend beyond the canvas with skies and seas that could continue on indefinitely. Without limit, just a fluid movement of light, air and water, passing through and around one another in a timeless space where past, present and future co-exist, where we extend beyond our flesh and question what is one’s self and what is other.

 

 

 

 

L'exposition Outside a eu lieu en Janvier 2016 à la Sheffer Gallery à Sydney, Australia.

 

Outside est une exposition mettant en avant deux court métrage et 12 peintures à l'huile représentant ciel, mer et glace paysages. Par l'intermédiaire de ce travail, mon but est d'ouvrir une conversation avec le spectateur, de l’engager dans les questions que je me pose; Où se situe ma limite aves l'espace qui m’entoure? Quels sont les éléments qui composent ce que je suis; est-ce mon corps physique, mes souvenirs, mes pensées, mon potentiel? Comment ces éléments changent avec le temps qui passe? Est-ce que j’existe réellement?

Le processus que j'utilise en pratique est tout aussi important que la réflexion théorique derrière mon travail. La peinture à l'huile que j'utilise permet de construire très lentement de fines couches translucides, chaque nouvelle couche gardant des traces de la couche précédente. Cette lente juxtaposition de couches de peinture me permet de révéler l'histoire de l'image et son mode de  fabrication. Certaines œuvres sont construites avec seulement quelques couches et d'autres en ont une multitude mais toutes mettent en valeur le vécu de la peinture et laissent ainsi l'image changer et s'écouler. Je peins principalement à partir de souvenirs, utilisant occasionnellement des photographies en référence. La précision visuelle n'est pas un objectif en soi mais plutôt une référence au souvenir, à la mémoire et aux possibilités.

 

Bien que mon travail soit largement axé sur la peinture, les films font également partie intégrante de mon activité artistique. Mes courts métrages ajoutent plus de profondeur à l'ensemble des mes réalisations.

« This time » (présenté sur la link jointe) est construit à partir d'une série de 48 peintures qui sont photographiées. Un programme de morphing génère ensuite les images se situant entre deux photographies. L’ensemble des images (environ 500 au total) est ensuite diffusé en boucle dans un court métrage et ajoute ainsi le mouvement manquant aux peintures qui restent-elles statiques.   
Les peintures d'origine prennent vie grâce à la génération de ces images supplémentaires par le programme. Cette vie évolue encore plus loin lorsque les images se déplacent et que le spectateur observe un flux d'images virtuelles auto générées.

Des nuages filmés dans divers endroits sont la base du court-métrage « An Interview » (non présenté). La piste audio ajoutée est un ensemble de réponses émises par différentes personnes aux questions que je me pose: Où se situe ma limite aves l'espace qui m’entoure? et Quels sont les éléments qui composent ce que je suis? A travers le film des nuages se déplaçant à travers le ciel combiné aux réponses  des personnes interrogées, une conversation directe peut être ouverte avec le spectateur et une compréhension plus profonde des œuvres d’art est proposée.

 

Quel que soit le processus artistique, mon travail fait généralement référence à l’eau dans ses différents états et dans une moindre mesure, à la lumière et ses effets. Mes ciels, mers et paysages de glace dépourvus d'humains, d'animaux, de structures ou de repères sont à mettre en parallèle avec les possibilités infinies qui composent notre existence. Je propose au spectateur de se projeter en dehors de la toile avec des paysages de ciel ou de mer qui pourraient continuer à l’infini. Sans offrir de limite, je tente de représenter un mouvement fluide de lumière, d'air ou d'eau qui passe à travers et autour de chacun dans un espace hors du temps où le passé, le présent et le futur coexistent, où nous dépassons notre être physique et questionnons ce qui est soi-même et ce qui est autre.